La mosquée Sidi Saiyyed à Ahmedabad, au Gujarat (Inde)

par Laurence Buzenot, 6 janvier 2021

Le changement des perspectives et des représentations est aujour’dhui essentiel afin de se réapprorier son espace-temps india-océanique. Les Afro-descendants se définissent par une culture qui a essaimé dans tous les pays bordiers de l’océan Indien. La mosquée Sidi Saiyyed à Ahmedabad, au Gujarat, est une sublime ode en pierre à l’extraordinaire héritage architectural de la diaspora africaine en Inde. Shaykh Sayyid al-Habshi Sultani, ou Sidi Saiyyed, construit sa mosquée éponyme en 1573, juste avant l’invasion des Moghols. La mosquée est l’un des plus beaux spécimens des réalisations architecturales prodigieuses des Sidis en Inde. Située au cœur de la vieille ville fortifiée d’Ahmedabad, la conception de la mosquée comprend des arcs, des dômes, des coupoles et des voûtes. La mosquée est érigée comme un théâtre sans un quatrième mur, célèbre pour le travail en filigrane finement sculpté sur ses jalis (fenêtres à écran). L’indologue et historien de l’art du XXème siècle, Vincent Arthur Smith, a décrit ces jalis comme “l’œuvre de treillis en pierre la plus artistique que l’on puisse trouver partout dans le monde”.

Détail d’une fenêtre du mur extérieur ouest de la mosquée. Représentation d’un arbre de la vie. Source : Atlas obscura

Intérieur de la mosquée avec ses colonnes et les arcs brisés. Source : Atlas obscura
Extérieur de la mosquée. Les quatre fenêtres du mur extérieur. Source : Atlas obscura
Mur extérieur ouest de la mosquée avec, sur la photographie, trois fenêtres. Au total, il y en a quatre. Source : Atlas obscura

Une réflexion sur « La mosquée Sidi Saiyyed à Ahmedabad, au Gujarat (Inde) »

Les commentaires sont fermés.